Justice

Affaire trafic de drogue : La classe politique béninoise dans la tourmente

ajavonAffaire trafic de drogue : La classe politique béninoise dans la tourmente

  1. Sébastien AJAVON dans la nasse

Le Bénin est confronté à une douloureuse réalité depuis quelques jours.

Il s’agit de l’affaire du trafic de drogue portant sur une quantité de cocaïne pure d’une valeur de 9 milliards. Ce dossier a ébranlé nos voisins béninois. Il n’est un secret pour personne que M. Sébastien AJAVON, un opérateur économique de renom est un faiseur de roi.

D’après les informations en notre possession, la Gendarmerie béninoise sur la base d’une information obtenue de source digne de foi est intervenue pour isoler un conteneur ciblé et découvrir qu’il contenait une quantité importante de cocaïne pure. Le conteneur a été ouvert, selon la gendarmerie, dans le respect strict des procédures en vigueur. Il s’était avéré que ce conteneur était destiné à une société appartenant à un richissime homme d’affaires, M. Sébastien AJAVON, qui a réagi promptement par anticipation en organisant une conférence de presse pour dénoncer un supposé complot ourdi contre sa personne.

En cherchant à prendre de vitesse la Gendarmerie, il a voulu manifestement donner une connotation politique à une affaire essentiellement criminelle.

Cela n’a pas empêché, qu’il soit immédiatement interpellé pour être entendu sur le fond.

Au cours de sa conférence de presse, il avait, au final, déclaré faire confiance à la Justice de son pays pour tirer cette affaire au clair.

Même si au Benin, l’opinion a fait part de sa consternation et de sa stupéfaction, il va sans dire qu’une quantité aussi importante de drogue ne se balade pas par hasard dans la nature sans destination précise.

Dès lors que chacun fait confiance en la Justice, la Gendarmerie qui en est un auxiliaire est à pied d’œuvre. Il faut la laisser travailler en toute sérénité et la vérité sera au rendez-vous.

Pour le moment, ce que nous pouvons dire en attendant la suite des événements, c’est que lorsque des hommes d’affaires de cette envergure descendent dans l’arène politique, ce n’est pas par altruisme. Les forces qui se sont coalisées contre Bony YAYI n’ont pas agi par hasard. Elles avaient des intérêts à défendre ou à protéger.

Nous ne voulons tirer aucune conclusion hâtive même si dans l’état actuel des investigations, nous estimons que M. Sébastien AJAVON est dans la nasse. Il lui appartient d’apporter la preuve de son innocence. Et ce n’est pas évident a priori.

Le Président Patrice TALON est au pied du mur. C’est son premier baptême de feu.  Il doit choisir entre les intérêts supérieurs du Bénin et ceux de ses soutiens en laissant la Justice opérer en toute indépendance sans aucune entrave.

Ce dossier marquera désormais un tournant durant le mandat du nouveau Président béninois. Qui vivra verra.

Rodrigue

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *