Actualités Politique

La CENI annonce la couleur avec la publication du chronogramme de ses activités.

Processus électoral au Togo : Dans le vif du sujet

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la structure légale chargée d’organiser et de superviser les élections et le référendum au Togo, a rencontré le 20 septembre 2018 à son siège, les médias. C’était au cours d’une conférence de presse, pour présenter le chronogramme de ses activités.

Cette rencontre avec la presse a eu lieu en présence de tous les membres présents de la CENI, à savoir 13 sur 17 prévus, et est placée sous l’égide de son président, le Professeur Kodjona KADANGA (le quorum étant 9 sur 17).

D’entrée, le Professeur KADANGA a annoncé la couleur en déclinant, dans son exposé liminaire, les quatre grands axes autour desquels s’articulent lesdites activités :

1°/ Activités réalisées depuis le jour de prestation de serment ;

2°/ Activités récemment réalisées après la levée de la suspension de la CEDEAO pour cause du dialogue politique ;

3°/ Activités en cours ;

4°/   Les activités à venir c’est-à-dire les perspectives.

Pour le président de la CENI, il s’agit d’une rencontre d’échanges et d’informations.

C’est ainsi qu’il a précisé que la date du 16 Décembre 2018 a été retenue pour l’organisation du référendum et des élections locales. Dans le même registre, il a ajouté que la date du 20 Décembre 2018 est prévue pour les élections législatives dans notre pays.

En outre, il a annoncé que le recensement électoral, en lieu et place de la révision, s’effectuera du 1er au 08 octobre 2018 dans la zone I et du 17 au 25 Octobre 2018 dans la zone II. Précisons que le pays est découpé en deux zones distinctes. (Voir tableau de découpage du territoire en zones de recensement à la page 5).

De même, nous publions, ci-dessous, le tableau du chronogramme des activités pour le 16 décembre 2018 et le 20 décembre 2018.

Au cours de cette conférence de presse, les journalistes ont eu l’opportunité de poser des questions pertinentes aux membres de la CENI. Ces derniers, le président en tête, ont apporté les réponses susceptibles d’éclairer les journalistes sur ce qui a été fait et ce qui reste à faire.

Par ailleurs, le président a signalé l’arrivée des experts électoraux de la CEDEAO ainsi que celui d’un constitutionnaliste pour éviter toute équivoque dans le déroulement du processus.

Rappelons également qu’avant ce rendez-vous avec la presse, la CENI s’est livrée, dans la même journée, au même exercice avec les partis politiques et les membres de la société civile pour leur apporter des clarifications.

Etant entendu que dorénavant, le processus électoral a atteint sa vitesse de croisière, et que nous sommes embarqués sur un vol direct, sans escale, il va sans dire que nous reviendrons abondamment sur ces événements majeurs en démocratie et surtout en cette période.

Notre rôle, c’est de faire de la pédagogie en essayant d’expliquer, à l’aune des informations fiables dont nous disposons, les faits pour permettre à nos compatriotes de savoir s’orienter.

Dans l’état actuel des choses, l’important,ce que nous pouvons recommander, c’est de s’inscrire sur la nouvelle liste de recensement pour ne pas se trouver, le moment venu, dans l’impossibilité de voter.

Le vote étant un droit individuel de tous les citoyens, il faut impérativement s’inscrire et obtenir sa carte d’électeur en attendant la suite du processus électoral. Nous y reviendrons.

Rodrigue

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *