Actualités Médias

Cina LAWSON experte de la transformation à la hussarde

Économie numérique : Les réformes en violation des procédures

Depuis quelques temps, les médias togolais se sont investis pour publier leurs analyses, leurs explications et leurs commentaires sur le communiqué du Conseil des Ministres en date du 13 juillet 2017, qui a annoncé la transformation du « Groupe TOGOTELECOM » en TOGOCOM.

Dans ce dossier atypique, il se passe beaucoup de choses qui intriguent tous les experts. Les économistes et autres employés ont perdu leur latin parce que Mme Cina LAWSON, Ministre de tutelle de ce secteur, connue comme une introvertie, croit qu’elle n’a rien à expliquer et qu’elle est en droit de prendre les décisions à sa guise parce qu’elle est une grosse tête et que les autres, tous les autres, doivent se taire et observer sans rechigner. Il se trouve qu’elle n’a pas le monopole du savoir au Togo et que ses actes sont méticuleusement décryptés.

Mme Cina LAWSON a fait passer en conseil des Ministres, à la hussarde, la création d’une Holding Togolaise des communications électroniques (TOGOCOM) hybride.

Il semble, selon tous les experts, que la création de cette holding ne répond aucunement aux orientations économiques que doit opérer, à l’état actuel des choses, le Togo.

Et étant donné que le Togo est notre patrimoine commun, il n’est pas question que la presse garde le silence sans répercuter le point de vue de ceux qui pensent être menés en bateau.

En l’espèce, il est constant que Cina LAWSON s’est avérée une violatrice patentée des lois de la République et, de ce fait, elle veut faire les reformes au forceps et à la hussarde.

A preuve, le décret N°091/2015/PR du 27/11/2015 portant réorganisation et fonctionnement de l’Autorité de Réglementation des Communications Electroniques et des Postes  (ARCEP) a été délibérément piétiné par Cina LAWSON en ce qui concerne le recrutement du Directeur Général. La Ministre est passée outre toutes les procédures de nomination en confiant le recrutement à AFRICSEARCH. Même si cette structure est créée par un Togolais, il faut respecter les règles de base en lançant l’appel à candidature.

En effet, le Directeur Général doit être nommé en Conseil des Ministres sur proposition du Comité de Direction à la suite d’une procédure d’appel à candidature. Mais ce n’est pas le cas. C’est-à-dire que la Ministre ne respecte pas les règles de procédures. Elle outrepasse ses prérogatives et n’en fait qu’à sa tête parce qu’elle se croit tout permis. Le précédent récent de l’OTR est encore vivace dans les esprits.

Nous aurons l’opportunité, dans nos prochaines éditions, de revenir à la charge pour démontrer la mauvaise foi de Cina LAWSON qui est devenue l’égérie de la République après sept (7) ans d’échecs cumulés à la tête d’un Département naguère prospère et aujourd’hui en souffrance par sa faute.

D’après nos informations, Mme Cina LAWSON se propose de franchir le rubicond en se séparant des actuels Directeurs Généraux en place.

Si cette information venait à se confirmer, la Ministre prend beaucoup de risques parce qu’elle aura impérativement l’obligation de résultats. Comment pourra-t-elle relever le défi face aux employés qui l’attendent de pieds fermes, déterminés à résister ?

Cina LAWSON est, certes, bardée de diplômes. Elle a la confiance du Président de la République. Mais elle va échouer lamentablement. Pourquoi ?

Dans nos prochaines éditions, nous allons fournir la clé de l’échec prochain de Cina à nos lecteurs. Amen.

 

Rodrigue

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *