Actualités Santé

Démarrage de la campagne nationale de sensibilisation sur le tabac et les cardiopathies

Dossier : Santé : Mieux connaître les dangers liés au tabagisme

            A l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le tabagisme célébré le 31 mai, le Ministère de la Santé et de la Protection sociale a procédé, à Lomé, au lancement d’une campagne d’information à l’endroit des populations togolaises pour les sensibiliser sur le fléau mondial que constitue le tabagisme et les risques sanitaires liés à sa consommation en l’occurrence les cardiopathies et autres maladies cardiovasculaires.

            Le thème retenu par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour marquer l’édition 2018 de la Journée mondiale sans tabac est « le tabac vous brise le cœur ». A l’occasion de la cérémonie qui a servi au lancement de cette campagne, la représentante résidente de l’OMS au Togo, Dr Lucile IMBOUA, n’a pas manqué de souligner que « Malgré les effets nocifs connus du tabac sur la santé cardiovasculaire, ainsi que l’existence de solutions permettant de réduire les décès et les maladies connexes, une grande partie du public a une faible connaissance du fait que le tabac est l’une des principales causes de maladie cardiovasculaire. » Dans son message, le Dr IMBOUA a également pointé du doigt le fait que « La consommation de tabac ainsi que l’exposition au tabagisme passif contribuent à raison d’environ 17% (au plan mondial) aux décès dus à une cardiopathie. Le tabagisme est la deuxième cause principale de maladie cardiovasculaire, après l’hypertension artérielle. »

            Prenant à son tour la parole, le Professeur BELLO, chef-division de lutte et de contrôle des maladies non transmissibles, a éclairé l’assistance sur le fait que « Les principaux coupables des complications cardiovasculaires du tabagisme sont la nicotine et le monoxyde de carbone. La nicotine augmente les battements de cœur de 40%, 40 minutes après l’inhalation d’une seule cigarette. Par ailleurs, elle augmente la pression artérielle de façon importante par le rétrécissement périphérique des artères. Elle entraîne l’abaissement de la température des extrémités des mains et des pieds de 3 à 4°. Elle induit des troubles du rythme cardiaque. Le monoxyde de carbone, quant à lui, a des effets similaires qui se rajoutent à ceux de la nicotine. Ce monoxyde de carbone est une molécule produite par la combustion du tabac. Lorsqu’on fume, ce dernier prend la place de l’oxygène au sein des globules rouges chargés de transporter l’oxygène vers les différents tissus remplissant celui-ci sur une des composantes essentielles de l’hémoglobine. Dès lors, la capacité de transporter l’oxygène du sang est diminué entraînant du coup, l’apparition des difficultés liées à la moindre oxygénation des tissus, un essoufflement et une altération du fonctionnement de nos muscles… La motricité des vaisseaux sanguins est également affectée et on enregistre une diminution de leur capacité à se dilater normalement. Cette diminution a un impact négatif considérable sur le flux sanguin artériel. Le risque de crise cardiaque chez un sujet ordinaire est multiplié par trois chez un fumeur. »

            La campagne de sensibilisation sur le tabagisme, prévue sur une durée d’un an sur toute l’étendue du territoire national, vise à attirer l’attention de la population sur les causes de l’usage du tabac, les risques sanitaires, sociaux et environnementaux qu’il engendre et les comportements à adopter pour l’éviter.

Pour notre part, nous pouvons d’ores et déjà féliciter cette initiative du Ministère de la Santé et de la Protection sociale qui vient s’ajouter aux initiatives du Gouvernement togolais résolument engagé dans la lutte contre le tabagisme à travers plusieurs actions notamment la ratification de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac, l’adoption de la loi relative à la production, la commercialisation, la consommation des cigarettes et autres produits du tabac et la ratification du protocole pour éliminer le commerce illicite des produits issus du tabac, afin de combattre et de réduire les conséquences du tabagisme.

Dans un tout registre, selon les résultats d’une enquête effectuée par l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo) avec l’appui de Campaign for Tobacco‐Free Kids (CTFK), il a été rapporté que sur 10 pays d’Afrique (Burkina Faso, Cameroun, Tchad, Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Niger, Nigeria, Togo et Ouganda), le Togo est le deuxième pays où la vente de cigarettes en détail est plus observée. Pour les responsables de l’ANCE-Togo, la vente en détail des cigarettes est la principale cause de la montée de la consommation du tabac et le frein à la lutte que mènent les autorités publiques et les ONG. Il urge donc que des mesures plus sérieuses soient prises dans ce sens si l’on veut, un jour, gagner la bataille contre le tabagisme qui constitue désormais un problème de santé publique.

Julles

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *