Culture

Élection de la reine de la beauté

Mlle Balbina Kokoè Mawubédzro D’ALMEIDA sacrée Miss Togo 2016

Election de la reine de la beautéLa 22ème édition de l’élection de la Miss Togo a eu lieu dans la nuit du samedi 27 août 2016 au Palais des Congrès de Lomé. A la fin de la soirée, Mlle Balbina Kokoè Mawubédzro D’ALMEIDA (dossard N° 08) a été couronnée reine de la beauté togolaise pour un mandat d’un an. Comme à l’accoutumée, les organisateurs ont mis le  paquet pour la réussite de cette soirée glamour qui a été riche en sons et en couleurs.

Pour le 22ème acte de Miss Togo, 20 candidates ont participé à la finale et ont été sélectionnées, comme l’année dernière,  suite à un casting. Après les premières épreuves, notamment la présentation individuelle suivie de la danse en tenue traditionnelle et les apparitions en maillot de bain et en tenue de soirée, sur les vingt candidates au départ, il n’en restait plus que dix qui ont pris part à l’épreuve fatidique de l’interview dont les questions ont porté uniquement sur la thématique de l’environnement. C’est au terme de ces différentes prestations que la nouvelle Miss a été dévoilée au public suite à la délibération du Jury composé de deux Français et cinq Togolais.

La nouvelle Miss Togo, Balbina Kokoè Mawubedzro D’ALMEIDA, d’une taille de 1, 82 m et âgée de 20 ans pour 71 kg, est étudiante en 2ème Année de Journalisme. Elle a respectivement pour première et deuxième dauphines Brenda Kokoè Eyram KANKOUE-AHO et Ella Fortunée Stéphanie BLANDEYE.

C’est le lieu de rappeler que depuis sa création en 1994, Miss Togo qui est un concours national de beauté féminine destiné aux jeunes filles togolaises a connu de nettes améliorations pour la convenance du public (spectateurs, téléspectateurs et internautes). Au fil des années, le Comité d’organisation présidé par Gaspard Kodjo BAKA s’est efforcé pour hisser l’évènement au rang d’une véritable rencontre et de brassage culturel. Selon les explications du président du comité d’organisation, la formule du casting essayée pour la première fois l’année dernière, présente beaucoup plus d’avantages pour les filles que le système des régionales mis en œuvre depuis 20 ans. « Avec le système des régionales, certaines filles perdaient la chance parce qu’elles ne pouvaient pas être retenues. Par exemple, si on avait 20 candidates à Lomé et que finalement, on ne pouvait en retenir que cinq, certaines filles qui présentent des qualités, pouvaient ne pas avoir la chance de passer. La formule du casting qui se fait dans certains pays et que nous avons retenu depuis peu, permet à ce que le jury puisse avoir toutes les candidates en face et choisir réellement celles qui répondent aux critères prédéfinis et qui ont la hauteur nécessaire pour concourir », a-t-il expliqué.

Ainsi, sur un total de 83 dossiers qui ont été déposés sur la table du Comité Miss Togo cette année par les jeunes filles togolaises qui voulaient postuler à la couronne de la 22ème Miss Togo, 41 dossiers ont été retenus. Le jury, au cours d’un casting, a eu à rencontrer les 41 jeunes filles parmi lesquelles seules 20 candidates se sont présentées pour la finale de cette 22ème  édition qui vient d’être bouclée.

            Les actions au cœur du mandat et du projet social de la nouvelle Miss Togo seront axées sur le plan national autour de l’entrepreneuriat des femmes démunies. Des financements seront, à cet effet, attribués à des groupements de femmes sur le territoire national pour leur permettre d’entreprendre et de développer dans leurs milieux respectifs des activités génératrices de revenues.

C.P

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *