Actualités Politique

Les journalistes outillés sur leur rôle et les missions du HCRRUN

Justice transitionnelle : Mise en œuvre du programme de Réparations

Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a initié des sessions de formations à l’endroit des professionnels des médias togolais du 13 au 24 novembre 2018. L’objectif de ces ateliers est de permettre aux journalistes de s’imprégner des missions de l’institution chargée de la mise en œuvre du programme de réparation et d’indemnisation des victimes élaboré par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) en vue d’un accompagnement efficace dans la deuxième phase du processus de réparation qui s’ouvre bientôt.

Après la cérémonie officielle de lancement qui s’est déroulée en présence du Ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, M. Guy Madjé Lorenzo, du président de la HAAC, M. TELOU Pitalounani, de la présidente du HCRRUN, Mme Awa NANA-DABOYA et du représentant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le bal de cette série de formations a été ouvert avec une cinquantaine de journalistes de la presse écrite.

Pendant deux jours, les participants ont été entretenus par les membres du HCRRUN sur de différentes thématiques notamment « la Justice transitionnelle », « le mandat et la mission du HCRRUN », « les étapes de la prise en charge des victimes », et « le rôle des journalistes dans l’accompagnement du HCRRUN ».

Lancée depuis le 12 Décembre 2017, la prise en charge psycho-médicale et l’indemnisation de 2 510 victimes vulnérables a pris fin le 26 septembre 2018. C’est le lieu de noter qu’au cours de cette phase, les médias ont joué un rôle non négligeable en servant d’une part, de canaux de diffusions des listes nominatives des victimes recherchées, et d’autre part, de relais pour porter les informations du HCRRUN aux populations à travers les émissions, les articles et les reportages. La diffusion, quelques fois, des témoignages de satisfaction des victimes indemnisées a contribué à renforcer la crédibilité du processus.

Au regard de cela, la présidente Mme Awa NANA-DABOYA a reconnu que : « La contribution et l’engagement des professionnels des médias à accompagner le HCRRUN auraient été plus porteurs et efficients si ces acteurs clés avaient une meilleure connaissance sur certains aspects et notions du processus togolais de réconciliation nationale tels que la justice transitionnelle et ses mécanismes, la genèse et la mission du HCRRUN, la mise en œuvre d’un programme de réparation, le déroulement du processus d’indemnisation dans le contexte togolais. » D’où l’organisation de cette session de formation à l’intention de la presse pour leur permettre de mieux cerner les contours du processus et mieux jouer leur partition dans la mise en œuvre de la deuxième étape du volet indemnisation du programme de réparation.

A la suite de la première séquence de deux jours qui a connu la participation des journalistes de la presse écrite, leurs confrères de la presse en ligne ont suivi également les mêmes communications les 15 et 16 novembre. Les ateliers vont se poursuivre, les 20 et 21 novembre pour outiller les journalistes des radios et télévisions de la capitale et de la région maritime. L’équipe du HCRRUN se déploiera ensuite à Kara les 23 et 24 novembre pour former les journalistes des médias des régions de l’intérieur du pays.

En définitive, près de 5340 victimes dont 436 vulnérables sont concernées par la deuxième étape qui marque le début d’exécution des 5 milliards de francs CFA alloués par l’Etat togolais pour le compte de l’année budgétaire 2018. Dans un premier temps, le reste des victimes vulnérables seront prises en charge médicalement et psychologiquement et percevront leurs indemnisations. L’opération se déroulera au siège de l’Institution à la Cité OUA à Lomé et se poursuivra avec les victimes non-vulnérables à l’intérieur du pays sur les sites des pôles identifiés par le HCRRUN notamment Kara et Atakpamé.

C.P

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *