Actualités

Les militants en ordre de bataille

Congrès du parti UNIR à Tsévié : Faure GNASSINGBE : « J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire ».

Le congrès du parti Union pour la République (UNIR), la majorité présidentielle, s’est tenu les samedi 28 et dimanche 29 octobre 2017 au stade municipal de Tsévié (35 km au Nord de Lomé) en présence de plusieurs milliers de délégués venus de toutes les régions du pays. La cérémonie d’ouverture à ces assises a été rehaussée par la présence effective du Président du parti, le Président de la République, Faure GNASSINGBE.

Ce congrès statutaire a permis aux délégués du parti venus de toutes les préfectures du Togo, de faire le bilan, de mettre en place les instances du parti et d’explorer les perspectives d’avenir. Il est placé sous le thème « Unir nos énergies pour un développement harmonieux du pays ».

Après les prières d’ouverture prononcées par le pasteur de l’Eglise Evangélique de Tsévié et le Directeur Général de TOGOCEL sollicité pour la circonstance pour la prière musulmane, en lieu et place de l’imam de Tsévié, la parole a été donnée au Président du parti, Faure GNASSINGBE, qui a prononcé une allocution pour la circonstance. Compte tenu du caractère éminemment profond de ce discours, nous le reprenons en intégralité pour nos lecteurs.

« Je remercie les populations de la préfecture de Zio et ses environs pour l’accueil qu’elles m’ont réservé. A mon arrivée, j’ai été très ému de constater, à la sortie de l’hélicoptère, qu’une foule en liesse m’attendait et m’a même accompagné jusqu’à l’arrivée dans ce stade. J’ai été ému parce que les temps que nous vivons ne sont pas faciles et vous en conviendrez avec moi. On pensait autrefois que tôt ou tard, la vérité finit toujours par triompher. Malheureusement, aujourd’hui, ceux qui intoxiquent, ceux qui mentent ont trouvé des alliés dans la technologie. On peut transformer une chose juste ou un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire. Mais je crois que le fait d’être parmi vous ce matin et de voir l’accueil que vous me réservez, me réconforte. Effectivement, la vérité finira toujours par triompher.

Ces moments de joie que nous partageons ne doivent pas nous faire oublier que nous vivons une période difficile. Nous en avons connu et nous en connaîtrons d’autres mais à chaque fois, il faut faire preuve de courage, de patience et de force pour surmonter les épreuves. Je sais que nous en sommes capables. Cependant, il y a des choses qui sont toujours regrettables. Hier, j’étais à Kara pour une cérémonie d’hommage à nos frères militaires qui sont tombés à Sokodé. Quand une vie part, on ne la retrouve jamais. Je voudrais, en mon nom personnel et au nom de notre grand parti, renouveler nos condoléances à toutes les victimes quelles qu’elles soient, civiles ou militaires, jeunes ou vieilles. Les condoléances les plus attristées de notre parti vont à leur endroit. Et je profite pour exprimer, en même temps, la compassion aux familles éplorées et souhaiter un prompt rétablissement à tous ceux qui sont blessés.

            Ceci dit, nous avons la chance, nous avons l’honneur d’être responsables des institutions les plus importantes de notre pays. Le peuple nous a confiés la Présidence. Le peuple nous a donné une majorité à l’Assemblée nationale. Au moment où nous allons engager les travaux, je vous invite à faire preuve de responsabilité et de sérieux parce qu’une bonne partie des solutions se trouve au sein de notre parti. Toutes les solutions ne sont pas faciles mais je suis sûr qu’avec la grâce de Dieu, avec vos intelligences, avec vos talents, avec l’amour de la patrie que nous portons,  avec le premier message véhiculé par notre parti, unir, on n’unit pas ce qui est pareil, quand on unit, c’est qu’on accepte les différences. Je vous invite donc à oublier ces vieilles querelles, anciennes et nouvelles. Nous sommes tous aujourd’hui militants du parti UNIR et nous voulons le bien du Togo. Nous devons être forts, confiants et optimistes.

Travaillons pour que nous puissions nous doter d’une bonne organisation, de bons organes et que nous soyons efficaces au service de notre pays, le Togo. Pour nous, c’est ce qui compte le plus.

Je sais que nos frères et sœurs qui ont organisé ce congrès, se sont beaucoup donnés pour élaborer les documents qui seront soumis à votre délibération. Ils ont eu un temps très court pour préparer le congrès. C’est pour cela que je voudrais les remercier et vous inviter à les applaudir.

Encore une fois, je vous remercie d’être ici, je vous remercie pour votre soutien et pour votre patience. Vive notre parti et vive le Togo. »

Les assises se sont poursuivis avec le mot de bienvenue présenté par Mme Ibrahima MAIMOUTOU, Députée du parti UNIR, et le discours d’ouverture lu par le Premier Ministre et militant du parti, M. Selom KLASSOU. S’en sont suivis les travaux préparatoires et les réunions des comités des délégués préfectoraux qui vont permettre de mettre en place le nouveau bureau du parti.

UNIR est un parti politique porté sur les fonts baptismaux lors de son assemblée générale constitutive le 14 avril 2012 à Atakpamé. Il est axé sur le développement économique et social.

 

C.P

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *