Actualités Nation Politique

Tests grandeur nature des kits de recensement biométrique

Élections 2018 : La CENI fin prête pour l’enrôlement des électeurs

Dans la perspective des élections législatives qui se tiendront le 20 décembre 2018, la Commission Électorale Nationale Indépendante du Togo (CENI) a procédé à des simulations de délivrance des cartes d’électeur le 23 septembre 2018 au Centre Togolais des Expositions et des Foires (CETEF) à Lomé.

            Cet exercice auquel s’est livrée la structure en charge de l’organisation des élections vise à s’assurer du bon fonctionnement des kits de recensement biométrique et de toute la chaîne de traitement des cartes d’électeur depuis l’enrôlement jusqu’à l’enregistrement sur les listes électorales.

            La presse et autres partenaires techniques ont été conviés à suivre ce processus sous l’égide du Prof. Kodjona KADANGA, président de la CENI. « Avec la formation de tous les agents électoraux qui prend fin en ce jour, la CENI a trouvé indispensable de tester ces derniers, ceci dans l’optique de s’assurer qu’ils ont bien assimilé la formation reçue durant les deux semaines et d’assurer tous les partenaires de l’efficacité, de la rapidité, de la confidentialité dans la gestion de la liste électorale à travers les kits biométriques. »  a-t-il souligné.

            En ce qui concerne la biométrie qui est un système permettant l’identification et l’enrôlement des électeurs afin d’avoir une base de données consistante et fiable de gestion de la liste électorale, elle fait recours aux nouvelles technologies dans le but d’améliorer le processus électoral. Elle a, entre autres avantages, la réduction des files d’attente pendant l’enrôlement des électeurs, la fiabilité du fichier électoral avec l’unicité de l’électeur et la rapidité et la confidentialité dans la gestion de la liste électorale. Au total, on relève 38 CELI (Comité Electoral Local Indépendant), 4 329 CRV (Centre de Recensement et de Vote), 5 809 CLC (Comités de Liste et Carte). Le nombre de kits biométriques réceptionnés pour le recensement électoral est de 3 287.

Au cours de la simulation, quelques participants volontaires, y compris le prof. KADANGA lui-même, faisant office d’électeurs, se sont présentés dans les bureaux formés pour la circonstance pour se faire délivrer leur carte d’électeur.  Munis de de kits de recensement et autres accessoires, des agents électoraux les ont accueillis et ont procédé à l’enregistrement ainsi qu’à toutes les vérifications possibles avant de leur délivrer le précieux sésame.

Il faut relever parmi les participants à cet exercice, la présence du Ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales, M. Payadowa BOUKPESSI qui a pu constater le bon déroulement des opérations dans les divers bureaux.

En définitive, selon le président de la CENI, toutes les conditions sont réunies pour un recensement de tous les citoyens en vue d’établir un nouveau fichier électoral fiable. Les acteurs impliqués dans le processus sont donc appelés à jouer convenablement leur partition pour un bon déroulement du recensement électoral.

C.P

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *